Les chantiers

Nous partageons plusieurs chantiers de ce que nous appelons « Habiter la métropole ». Autour des hospitalités à l’égard des migrants, d’une écologie des pratiques de soin autour de mondes « psy », des précarités, autour des formes de réappropriation et de défense des terres urbaines. D’autres verront le jour progressivement…


Contributions

Les enfants ces anormaux… qui ne demandent qu’un peu de confiance

Contre l’enfance comme prétexte de l’enchaînement de représentations conduisant à l’âge adulte, les enfants nous disent la présence.

Psychothérapie, la guerre des mondes

Dans la psychothérapie, rien n’est jamais déterminé d’avance. Il faut savoir ne pas savoir. Parce qu’il s’agit toujours d’histoires en train de se faire

Soin et politiques de l’amitié : quand s’inventent des interstices institutionnels

Discussion avec Mervat Chaban, assistante familiale et Frédérique Rafanell, psychologue à l’Aide sociale à l’enfance de la Seine-Saint-Denis organisé par la revue « Parades ».

Articles

Liban : dans la plaine de la Bekaa, nos graines, nos racines

Retranscription d’un entretien avec un membre du collectif « Buzuruna Juzuruna » autour de la situation des réfugié·e·s, la révolte, les semences paysannes, l’autonomie alimentaire, les jardins…

ZEC : tordre le droit pour défendre les Lentillères

Une brochure autour de la proposition de créer une Zone d’Écologies Communale pour défendre les différentes dimensions de la vie et de la lutte des Lentillères à Dijon. Présentation de la démarche par ses auteur·e·s

Agricultures urbaines, agricultures pirates

Restitution sonore d’une rencontre avec Flaminia Paddeu, organisée dans le cadre des discussions de La Semeuse en partenariat avec Les Communaux, le octobre 2020 aux laboratoires d’Aubervilliers

Pour une coopérative des terres d’Aubervilliers

Un appel lancé un 2020 par des habitant·e·s d’Aubervilliers: « Nous voulons faire du business de plants de sauge et fumer de la laitue vireuse. Nous voulons voir les étoiles la nuit, et sentir la terre sous nos pieds nue »

Articles

Chaï, ce mot si doux veut dire thé en arabe…

Autour de quelques tables dans les Jardins d’Éole tous les matins avec des moyens simples et une volonté de comprendre et de se comprendre dans la solidarité

On ne « retourne » pas à Mytilène…

Nous ne sommes plus au cœur de la contradiction, il n’y a plus de problématique, plus de complexe, il n’y a que du lisse, sans aspérité, et nous allons retrouver nos îles pures, aseptisées et, en plus, vaccinées